Assurance vie, invalidité, maladie grave : votre représentant vous propose de remplacer votre contrat?

Votre représentant doit favoriser le maintien en vigueur de votre contrat d’assurance actuel. S’il vous conseille néanmoins de remplacer votre contrat, il doit prouver, à la suite d’une analyse de vos besoins, que c’est à votre avantage. Vos besoins présents et futurs doivent justifier le remplacement. Par exemple, si votre situation personnelle ou familiale change, le remplacement d’une assurance vie temporaire par une assurance vie entière peut s’avérer pertinent.  Votre représentant devrait notamment vous dire pourquoi il ne vous conseille pas de conserver ou de modifier votre contrat.

Lorsque vous rencontrez votre représentant en assurance de personnes, donnez-lui de l’information précise et complète sur votre situation financière et personnelle. Il sera ainsi en mesure de vous aider et de vous proposer un contrat d’assurance qui répond à vos besoins.

Le préavis de remplacement

Si le remplacement de votre contrat actuel est justifié, votre représentant devra vous remettre et vous expliquer, point par point, le préavis de remplacement qu’il aura rempli. C’est un document conçu pour vous aider à prendre une décision éclairée sur le remplacement de votre police d’assurance. En plus d’avis importants que vous devez lire, il contient de l’information comparant votre contrat d’assurance en vigueur et celui qui vous est proposé ainsi que les motifs du remplacement.

Prenez-vous la bonne décision en remplaçant votre contrat? Assurez-vous de bien comprendre le préavis et de poser des questions à votre représentant au besoin. Par exemple, vous pouvez demander au représentant de vous expliquer quels sont les avantages et les inconvénients du remplacement.

Si le contrat proposé en remplace plusieurs, le représentant vous remettra un préavis pour chaque contrat remplacé.

Prenez garde, en général la clause d’incontestabilité qui empêche un assureur de contester la validité d’un contrat après deux ans (sauf pour les cas de fraude) n’est généralement pas transférée d’un contrat à un autre. Prenons l’exemple d’une assurance-vie. Si vous décédez dans les deux ans qui suivent la date d’entrée en vigueur du nouveau contrat, l’assureur peut refuser d’indemniser vos bénéficiaires si des renseignements concernant votre santé ou vos habitudes de vie sont incomplets, inexacts ou ont été omis.  Même si votre contrat en vigueur depuis plus de deux ans est incontestable, ce ne sera peut-être pas le cas de celui qui est proposé. La même mise en garde s’applique à la clause de suicide. Au besoin, demandez à votre représentant de vous expliquer ces clauses.

Si vous acceptez de remplacer votre contrat, vous et votre représentant devrez signer le préavis de remplacement.

Le remplacement de votre contrat d’assurance de personnes par un autre contrat doit être fait dans votre intérêt.

Le représentant devra préparer une proposition d’assurance. Ce document est votre demande officielle auprès de l’assureur pour être couvert. Prenez le temps de le lire et de vérifier son exactitude. Cette étape peut être complétée en même temps que le préavis. Une fois signée et envoyée à l’assureur, cette proposition confirmera votre demande d’achat d’assurance. L’assureur déterminera s’il accepte de vous assurer.

S’il accepte de vous assurer, l’assureur enverra par la suite le nouveau contrat d’assurance.

  1. N’annulez pas le premier contrat avant de recevoir celui qui le remplace, de l’avoir lu et de vous être assuré qu’il vous convient.
  2. S’il vous convient, signez-le et vous pourrez mettre fin à votre ancien contrat.
  3. Pour annuler l’ancien contrat, appelez l’assureur ou demandez à votre représentant de le faire.